10 Astuces pour profiter du vélo pendant l’automne

Si vous songiez à ranger votre vélo dans un coin pendant l’automne, pensez-y à deux fois: c’est une des meilleures saisons pour le cyclisme! Oui, le temps est moins bon, et la saison vient avec son lot de défis, mais si vous suivez ces 10 astuces simples alors vous pourrez pleinement profiter du paysage pendant vos sorties:

  1. Vérifiez les heures de lever et de coucher du soleil, et jetez un œil sur la météo. L’automne offre moins d’heures de soleil et la météo change fréquemment. Faites attention à la météo et rappelez-vous que jusqu’au changement d’heure, le soleil se lève plus tard et se couche plus tôt. 



  2. Assurez-vous d’être toujours visible. Des feux de vélo pour être vu et des vêtements équipés de détails réfléchissants sont plus que suffisant si vous sortez peu avant l’aube ou que vous rentrez avant la tombée de la nuit. Si vous souhaitez rouler de nuit, suivez les conseils que nous vous donnons dans cet article. Équipez-vous de bons feux pour voir, que vous garderez en permanence sur le vélo. Rappelez-vous d’en charger la batterie pour ne pas tomber en panne en plein cœur de la nuit! 



  3. Prenez soin de votre vélo. Si vous ne savez pas comment faire, voici un guide de base pour vous expliquer comment assurer la maintenance de votre deux roues. Mais même si vous êtes sérieux dans votre maintenance, c’est toujours une bonne idée de confier son vélo à un professionnel de confiance avant de défier la météo automnale si vous vous êtes servi de votre monture tout l’été. Et si les conditions météos l’exigent, vous pouvez aussi passer à des pneus d’hiver plus adhérents sur les routes humides et qui résisteront mieux aux crevaisons.



  4. Garde-boue et/ou vélo d’hiver. Certains cyclistes possèdent un deuxième vélo préparé tout spécialement pour l’automne et l’hiver, pour s’épargner la nécessité d’installer et de retirer les garde-boue ou bien pour ne pas exposer un vélo flambant neuf à l’eau et à la saleté. Vous pouvez acheter un vélo d’occasion pas cher, ou bien préparer votre vélo pour la saison.

    Si vous ne comptez utiliser qu’un seul vélo et que vous vivez dans une région où il pleut souvent, alors des garde-boue fixes de bonne qualité sont absolument essentiels. Dans les régions moins humides, vous pouvez faire quelques économies en optant pour un simple garde-boue arrière amovible, qui protégera votre dos contre les éclaboussures causées par la roue arrière. 

  5. Restez au sec. Aussi sec que possible. À la fois contre l’eau qui tombe du ciel et contre celle qui s’élève de la route. Une veste légère, imperméable mais respirante pour évacuer la transpiration sera parfaite sous une pluie légère. C’est toujours une bonne idée de transporter aussi dans vos poches une veste de pluie imperméable que vous pourrez utiliser en cas de forte pluie. Mais rappelez-vous aussi que parfois, la seule solution c’est de vous arrêter et de chercher un abri en attendant que la pluie s’arrête. Et en ce qui concerne l’eau qui s’élève de la route, en plus des garde-boue dont nous venons de vous parler, vous pouvez vous tourner vers une paire de surchaussures imperméables pour garder vos pieds au sec.

  6. Habillez-vous de plusieurs couches de vêtements et accessoires de cyclisme, que vous pouvez facilement retirer et conserver dans vos poches. Nous vous avons déjà expliqué dans ce blog comment utiliser, choisir et combiner les différentes options (gilets coupe-vent, manchettes de vélo, maillots à manches longues, sous-maillots) pour vous adapter à la météo et aux changements de températures que l’automne apporte toujours dans ses valises.

  7. Utilisez des lunettes photochromiques avec des verres clairs ou légèrement teintés. Des lunettes photochromiques vous permettent de vous adapter à tout changement dans les conditions de luminosité. Des verres légèrement teintés aideront à utiliser toute la lumière disponible quand les nuages sont de sortie. Les verres clairs de leur côté sont essentiels pour rouler de nuit.



  8. Faites attention aux flaques d’eau, aux feuilles et aux fruits tombés des arbres. Voici quelques conseils pour rouler sous la pluie ou par mauvais temps. Ce qu’il y a de bien avec le cyclisme automnal, outre les couleurs dont se parent les paysages, c’est que vous pouvez vous arrêter pour remplir vos poches de fruits (noix, noisettes, pommes…).



  9. Fixez-vous des buts et des défis. Se concentrer sur les défis de l’année à venir est la meilleure façon d’affronter le froid et les journées courtes. Perdre du poids, améliorer vos résultats lors d’une course, parcourir tant de kilomètres cette année, prendre part à diverses compétitions… Chaque cycliste à ses propres objectifs. Rappelez-vous simplement de rester réaliste. Le progrès graduel est bien meilleur que la frustration d’échouer à cause d’objectifs bien trop ambitieux.

  10. C’est le moment de changer et de s’améliorer. En été, on profite du beau temps au maximum, et on ignore souvent les problèmes physiques et les petites douleurs qui pourraient nous éloigner du vélo. L’automne est un bon moment pour:
    • Faire une étude biomécanique pour faire les ajustements nécessaires qui nous permettront de rouler dans plus de confort ou de résoudre un problème en avance.
    • Voir un coach personnel ou un nutritionniste qui vous aidera à améliorer votre plan d’entraînement et de nutrition pour l’année à venir.
    • Commencer ou recommencer à aller à la salle de sport ou à faire des exercices à la maison qui développeront votre force ou votre souplesse.
    • Vous lancer dans/reprendre le VTT. Les forêts parées de mille couleurs par l’automne sont une excellente raison de vous convertir.
    • Vous lancer dans le cyclo-cross. C’est un type de cyclisme absolument parfait pour l’automne et le printemps. Deux des plus grandes stars du cyclisme actuel, Mathieu van der Poel et Wout van Aert, ont fait leurs débuts dans la boue et le sable caractéristiques de la discipline.

Nous espérons que ces simples conseils vous aideront à profiter de l’automne comme il se doit. Car après tout, s’il ne pleut pas, les conditions sont parfaites pour rouler à vélo. Il ne fait ni trop chaud ni trop froid, les paysages se parent de couleurs magnifiques, il y a moins de cyclistes sur les routes et chemins, et puis, de prendre l’air et le soleil ne peut que faire du bien à votre humeur. Enfin, dernier avantage, le vélo nous aide à rester en forme et en bonne santé.

← Volver al blog

También te puede interesar...