Guide vêtements vélo: que porter pour vos sorties automnales

Le moment de l’année est venu de faire la transition entre notre tenue d’été et des vêtements plus chauds. Le changement est progressif, et chaque région du monde a sa propre météo automnale. Les différents équipementiers du cyclisme ont donc développé une gamme énorme de vêtements divers pour nous protéger du froid, du vent et de toutes les pluies imaginables. Tout cycliste motivé à pédaler l’automne devrait prendre en compte la météo locale pour choisir les vêtements et accessoires les mieux adaptés aux circonstances. Et il faut toujours rechercher une respirabilité et une polyvalence optimales, et s’assurer que tous les articles soient simples à enfiler et à retirer, et qu’ils se gardent facilement dans la poche de votre maillot.

Ce guide va vous présenter les bases, de la tête aux pieds, de ce que vous pouvez porter pour vos sorties automnales:

Tête

  • Sous-casque thermique. Un modèle d’hiver n’est pas la seule option: selon les conditions, un modèle d’été ou intermédiaire peut se montrer excellent. Les sous-casques viennent sous différents noms et formes: bonnets, sous-casques, calottes et autres. Vous pouvez aussi vous tourner vers un modèle avec une protection supplémentaire pour les oreilles.

  • Cache oreilles et bandeau. Ces accessoires sont parfaits pour protéger vos oreilles tout en gardant le reste de votre tête découvert pour une meilleure circulation de l’air et un meilleur refroidissement.
  • Bandana. Un bandana vous protège du soleil, mais n’est pas très efficace contre le froid, le vent ou la pluie.
  • Casquette de vélo. Vous pouvez les porter en été ou en hiver, selon votre sensibilité à la chaleur. Certains modèles sont imperméables mais pas respirants, et vous font donc transpirer quand il fait chaud. Nous ne les recommandons que pour les jours de pluie.
  • Casque aéro ou casque standard avec une coque. Ces modèles offrent une ventilation moindre et contribuent donc à protéger votre tête du froid. Vous pouvez aussi simplement couvrir certaines ventilations d’un casque classique.

Cou

  • Cache-cou léger. Cet accessoire offre un surplus de protection contre la fraîcheur matinale ou pour une descente automnale en haute montagne.

  • Gilet de vélo, maillot et veste légère avec un col haut. Des vêtements polyvalents, qui offrent une double fonctionnalité en un seul habit.

Torse

Nous avons tendance à multiplier les couches sur cette partie du corps. Il y a donc une grande variété d’options et de nombreuses combinaisons possibles. Mieux vaut porter une couche supplémentaire que nous pouvons retirer si nous avons trop chaud que de manquer un habit et d’avoir froid ou de nous retrouver trempés.

  • Première couche - Un sous-maillot en tissu mesh synthétique, sans manche ou à manches courtes, sera parfait pour les cyclistes qui ont tendance à avoir chaud, et pour les automnes doux. Un sous-maillot à manches courtes ou longues en laine mérinos sera un excellent choix pour les cyclistes plus sensibles aux températures et dans les zones où les automnes sont plutôt frais. Rappelez-vous qu’un sous-maillot à manches longues devrait être porté avec un maillot à manches longues ou avec une veste légère.

  • Couche intermédiaire - Maillots à manches courtes ou longues, vestes légères: ces options, bien combinées avec la première et la troisième couche, vous permettent de vous adapter à toutes les gammes de températures. Vous pouvez utiliser un maillot d’été si le sous-maillot et la troisième couche vous protègent convenablement et conservent la chaleur corporelle s’il fait froid. Vous pouvez aussi choisir des tissus plus lourds et non perforés comme de la laine mérinos ou des tissus techniques synthétiques avec des propriétés isolantes ou imperméables. Vous trouverez des maillots de vélo à toutes les gammes de prix.
  • Couche externe - Vous pouvez choisir un gilet vélo super polyvalent dans la version de votre choix, ou bien une veste de pluie imperméable ou étanche. La couche externe doit être facile à transporter dans votre poche, pour être prêt en cas de pluie. Mais même un simple maillot à manches longues ou une veste légère peut se transformer en une troisième couche que vous pouvez retirer au besoin. 

Bras

Des manchettes de vélo sont obligatoires si vous choisissez de porter un maillot à manches courtes. Ne sortez jamais pédaler sans vos manchettes. Vous pouvez les enfiler ou les garder dans la poche de votre maillot. Les manchettes fines d’été peuvent être utiles si vous connaissez des automnes doux. Mais pour affronter le froid et le vent, choisissez plutôt des manchettes d’hiver en tissus techniques. Certains modèles sont même imperméables. 

Mains

C’est essentiel de se protéger les mains: nous en avons besoin pour tenir le guidon, et nous utilisons nos doigts pour actionner les freins et les vitesses. Il nous faut donc garder nos mains au chaud, autant pour le confort que pour la sécurité. Et comme tous les cyclistes sont différents, il existe de nombreuses options:

  • Les mitaines de vélo. Si vos automnes sont doux et que vous avez tendance à avoir chaud, des mitaines (c'est-à-dire des gants sans doigt) peuvent suffire. Des modèles intermédiaires offrent plus de protection pour le dos des mains et pour les doigts. Vous pouvez aussi trouver des mitaines convertibles, avec doigts amovibles.   
  • Les gants
    • Les gants d’été sont principalement utilisés en VTT, et offrent une protection similaire aux mitaines, les doigts en plus.
    • Les gants pour saison intermédiaire. Ils restent légers tout en offrant une certaine isolation thermique, grâce à un tissu plus épais ou à des tissus techniques/naturels.
    • Les gants d’hiver. Si la météo automnale est froide et venteuse, alors vous devriez rechercher des gants d’hiver en tissu tels que Gore-Tex®, Windstopper®, PrimaLoft®, Polartec®, etc. Les modèles légers et fins sont idéaux pour les sorties d’automne.
    • Les gants de pluie. Ils sont imperméables, en plus de protéger contre le froid et le vent. La contrepartie, c’est qu’ils ne sont pas très respirants: s’il fait chaud ou que vous vous entraînez dur, vos mains finiront couvertes de sueur.

Jambes

  • Cuissard court avec isolation thermique et/ou imperméable. Imaginez une version shorts des collants vélo d’hiver. Il sera fait de tissus techniques avec ou sans doublure sur ses panneaux. La taille est haute pour offrir une protection supplémentaire contre le froid. Les bretelles peuvent aussi être doublées et doivent être assez fermes, car un tel cuissard est plus lourd qu’un cuissard classique. Les jambes peuvent être un peu plus longues. Porté avec des jambières et des genouillères, il sera excellent dans les régions aux automnes et aux hivers doux.
  • Genouillères. Il existe différents modèles selon l’isolation offerte. Pour les sorties automnales, vos genouillères doivent être assez chaudes, respirantes, souples, avec une coupe anatomique, coutures plates et détails réfléchissants. Leur partie inférieure doit être élastique pour bien s’ajuster sous le genou. Leur partie supérieure doit être équipée d’une bande élastique avec grips internes et externes qui les fixent aussi bien à la cuisse qu'au cuissard pour les empêcher de glisser. Tout comme les jambières, les genouillères se portent généralement sous le cuissard. 
  • Jambières. Elles offrent des caractéristiques et des utilisations similaires aux genouillères, mais elles viennent souvent équipées d’une fermeture éclair au niveau des chevilles, ce qui les rend plus simples à enfiler et à retirer.
  • Corsaire (aussi appelé cuissard ¾, capri ou pantacourt). Certains modèles légers sont quasiment des versions longues, arrivant sous les genoux, des cuissards d’été. Les modèles pour le froid sont de leur côté des cuissards longs avec un quart de longueur en moins. Un modèle léger sera un excellent choix pour les automnes doux et pour les cyclistes qui ont tendance à avoir chaud ou à s’entraîner dur. Les modèles pour le froid sont adaptés à des températures autour des 10°C. Les corsaires sont en quelque sorte deux vêtements en un, avec des avantages mais aussi des défauts: ils vous coûtent moins cher et s’ajustent mieux, mais s’il fait chaud vous ne pouvez pas les enlever.
  • Cuissard long léger pour saison intermédiaire. Il s’agit basiquement d’un collant d’hiver avec moins ou pas d’isolation thermique dans la plupart des panneaux, conservant une doublure légère sur les panneaux avant, les plus exposés au vent et au froid. On pourrait croire qu’un tel vêtement n’est pas très polyvalent, mais si vos automnes (et même vos hivers) sont doux ou bien que vous avez tendance à avoir chaud avec un cuissard plus lourd, alors un collant léger est très, très pratique.

Pieds

De l’intérieur à l’extérieur:

  • Des chaussettes thermiques en tissu synthétique ou laine mérinos, plutôt épaisses. Une option bon marché qui offre une bonne isolation.
  • Des chaussures de vélo sans trop de ventilation. C’est l’option la plus chère, car il vous faudra au moins une paire de chaussures pour l’été, et une pour l’hiver. Nous ne vous la recommandons pas si vous transpirez beaucoup des pieds. Des chaussures d’hiver avec des membranes Gore-Tex® ne sont adaptées en automne que pour les sorties en VTT.
  • Couvre-orteils. C’est l’option la plus pratique: ils couvrent les trous de ventilation de l’avant de la chaussure et protègent ainsi nos doigts de pieds contre le froid. Ils sont simples à enfiler, à retirer et à ranger dans une poche.
  • Les surchaussures et couvre-chaussures. Des surchaussures ultra légères en lycra ou bien des surchaussettes (belgian booties) représentent un bon choix pour les automnes doux et pour les cyclistes peu sensibles aux températures. Si vos automnes sont froids et venteux, alors choisissez des tissus coupe-vent et isolants. Pour les jours de bruine, choisissez un modèle imperméable mais respirant. S’il pleut beaucoup, alors seul de la silicone étanche ou du néoprène épais sauront vous assurer de garder les pieds au sec pour un certain temps, mais même ainsi, l’eau finira par trouver son chemin dans vos chaussures.

Voilà, ça, c’est les bases. Il vous reste maintenant à décider de ce qui marche pour vous et de ce qui ne marche pas. Tout est une question d’essayer et d’apprendre ce qui va et ce qui ne va pas. Une chose est sûre malgré tout: le marché déborde d’options et de produits, et vous trouverez forcément votre bonheur. Laissez-nous vous donner trois derniers conseils pour conclure cet article:

  1. Achetez des vêtements respirants, polyvalents et faciles à enfiler, à retirer et à ranger dans une poche.
  2. Assurez-vous que vos vêtements et accessoires soient équipés de détails réfléchissants. 
  3. Prenez bien soin de vos mains et de vos pieds.
← Volver al blog

También te puede interesar...