Trois maillots Siroko pour le cyclisme Gravel

Gravel? Qu’est-ce que c’est? Pour expliquer simplement: c’est une catégorie de cyclisme de plus en plus populaire. Beaucoup de cyclistes pensent que c’est une mode, ou simplement du marketing pour vendre plus de vélos, alors que ceux-ci existaient déjà depuis longtemps. Et ils ont sûrement raison, mais grâce au Gravel, beaucoup de personnes trouvent la motivation de monter sur un vélo et de commencer à pédaler – quelque chose qui peut être très bon pour la santé et pour la planète.

«À chaque fois que je vois un adulte sur une bicyclette, je ne désespère plus de l’espèce humaine» - H.G. Wells

Cette citation de l’écrivain Britannique montre bien le symbole d’espoir et de liberté qui a représenté le boom du cyclisme à la fin du 19ème siècle. Avant cela, les deux-roues étaient réservés aux plus fortunés. Tout a changé lors de la dernière décennie du 19ème siècle, alors que les technologies ont progressé et ont abouti à la création des premiers vélos modernes, peu coûteux, et sûrs. Beaucoup de personnes ont dû penser que c’était une mode, et ils ont eu tort. H.G. Wells a su bien montrer les changements sociaux qui ont été apportés par le vélo dans un roman qui est plus que primordial pour les amoureux du vélo et du cyclisme: La Burlesque Équipée du cycliste (The Wheels of Chance de son titre en anglais).

Ce voyage dans le temps avec la Machine à explorer le temps (Time Machine) de Wells nous amène à une question qui concerne le cyclisme gravel. Comment étaient les routes à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle? Sûrement pas comme celles d’aujourd’hui. L’asphalte n’existait pas et les routes étaient une combinaison de gravier, terre, pierres… basiquement, un peu de tout, dans un état aléatoire et plus ou moins pratique pour les vélos. Nous devons également nous rappeler que le Tour, le Giro, la Vuelta et d’autres grands classiques avaient lieu (et certains l’ont toujours) sur du gravier, de la terre, et des pavés pendant bien des années. Donc en effet, le gravel avait déjà été inventé, c’est une nouvelle version du cyclisme d’origine.

Ces dernières années l’esprit original est revenu et a été renforcé grâce à toutes les avancées technologies des vélos, composants, équipements et vêtements. Tout comme les avancées de l’ère de Wells ont permis d’avoir des vélos sûrs qui ont apporté de grands changements, l’industrie du cyclisme d’aujourd’hui a créé une multitude de produits pour les pédaleurs aventuriers qui aiment le cyclisme gravel.

Chez Siroko, nous ne faisons pas de vélos pour l’instant, mais nous faisons des vêtements de cyclisme, et nous savons que les performances d’une bonne paire de cuissards ou d’un bon maillot vélo peuvent faire toute la différence entre une expérience inconfortable et une expérience agréable: du « plus jamais » à « on y retourne demain ». C’est pour cela que nos vêtements vélo se concentrent sur le plus grand confort et le meilleur ajustement pour toutes les circonstances et tous les budgets. Puisque nous parlons de Gravel, voici trois exemples de maillots dont les designs et noms ont été inspirés par cette nouvelle pratique cycliste:

Maillot vélo à manches longues Siroko M2 Gravel

Commençons par ce superbe maillot vert à bandes noires sur la manche droite et son design camouflage sur la zone lombaire, offrant trois poches arrière classiques et une à fermeture éclair. Les poches ont des coutures renforcées avec beaucoup de place pour transporter tous vos objets essentiels. Le vert est une couleur pratique avec la boue et la poussière sur la route, donc il n’est pas nécessaire de s’inquiéter de cela. Le maillot à manches longues peut être porté avec juste un sous-maillot thermique ou par-dessus le maillot à manches courtes ci-dessous.

Maillot vélo à manches courtes Siroko M2 Dirty Road

Le frère jumeau du modèle précédent. Les mêmes performances et fonctionnalités mais en version manches courtes. Si vous portez les deux maillots et des cuissards noirs, vous aurez une combinaison au style prononcé qui vous permet d’endurer les changements de température tout au long de la journée sur des routes qui peuvent être aussi sales que amusantes. Regardez à quel point l’ensemble va bien avec un cuissard noir.

Maillot vélo à manches courtes Siroko SRX Dirty Kanza

Le cyclisme Gravel n’est pas seulement une aventure mais aussi une compétition. Le Dirty Kanza est l’ancien nom d’une série de courses Gravel très populaires (qui s’appellent maintenant l’Unbound Gravel). Elles ont lieu aux États-Unis et attirent beaucoup de cyclistes, que ce soit les amateurs de Gravel ou les cyclistes professionnels d’équipes comme Education First. Notre maillot de la collection SRX de Siroko est prêt pour le défi: tissu ultra élastique et extrêmement léger qui assure un ajustement parfait, une respirabilité optimale et un confort qui vous fera oublier que vous le portez. Si le bordeaux ne vous plaît pas et que vous préférez le vert, comme les deux maillots précédents, le voilà.

Maintenant que vous avez vu les trois maillots inspirés du Gravel, vous aimeriez peut-être savoir comment sont les vélos de Gravel (appelés aussi vélos de route tout-terrain ou vélos toute-route) et quelles sont les différences avec les autres types de vélos.

Qu’est-ce qu’un vélo de Gravel et en quoi est-il différent d’un vélo de route?

En plus des freins à disque et des pneus sans chambre, un vélo Gravel a généralement une géométrie confortable, similaire à un vélo de route endurance, conçu pour les longs trajets et les longues périodes sur la selle.

Il a également un guidon particulier qui est plus large alors qu’il courbe vers le bas, et les côtés pointent vers l’extérieur, ce qui offre plus de stabilité et de contrôle.

Le dégagement des pneus est plus large que sur un vélo de route pour permettre l’utilisation de pneus plus larges. Cela fournit plus de confort ainsi que plus de possibilité pour les terrains difficiles.

Tout comme les vélos hybrides (ou VTC, un mélange de vélo de route et VTT) conçus pour le cyclotourisme, les vélos Gravel offrent également la possibilité d’ajouter des garde-boues, sacoches, sacs à selle et plus que deux bidons – quelque chose que la grande majorité des autres vélos de route n’ont pas.

Enfin, la gamme de vitesses est différente qu’avec un vélo de route afin d’être en mesure de pédaler sur des terrains plus difficiles que de l’asphalte. Cependant, ce n’est pas toujours le cas et nous pouvons également trouver des modèles de vélos Gravel avec les mêmes vitesses que des modèles de route.

Vous pouvez même trouver des modèles Gravel qui ressemblent à des VTT sans suspension et avec des guidons de route. Tout ceci rend le vélo gravel à la fois similaire et différent du reste puisqu’il combine les fonctionnalités de différents styles.

Vélo Gravel et vélo Cyclocross

La différence principale est la géométrie du vélo cyclocross. Le vélo CX est conçu pour une compétition qui dure environ 1 heure. Un effort maximal avec des changements de rythme constants, des tournants serrés, des sauts, du sable, de la boue, porter le vélo sur l’épaule… Et donc le design est conçu pour ces besoins: un vélo cyclocross a un plus grand angle du tube de direction pour rendre le guidon plus réactif. Sur un vélo Gravel l’angle est plus petit pour la rendre plus stable.

Pour atteindre cette stabilité, l’empattement d’un vélo Gravel est plus long que sur un vélo CX et les vélos Gravel ont généralement un tube supérieur courbé, alors qu’un tube supérieur sur un vélo CX est généralement droit.

Enfin, un vélo cyclocross a un dégagement de pneu légèrement plus petit qu’un vélo de Gravel parce que l’Union Cycliste Internationale (UCI) n’autorise pas les pneus plus larges que 33 mm sur les vélos CX.

Comme vous pouvez le voir, un vélo Gravel combine les éléments et fonctionnalités d’autres vélos. Si vous avez déjà un vélo, n’hésitez pas à faire des modifications et à l’adapter à vos besoins. C’est comme cela que ça a toujours été fait. C’est une question d’attitude et de volonté d’explorer un territoire inconnu.

Si nous retournons dans le passé à la fin des années 70 du 20ème siècle et regardons les débuts des VTT, nous voyons le même désir d’essayer des nouvelles choses. À cette époque il n’y avait pas de vélos ou d’équipement VTT. Nous avons dû adapter ce que nous avions et fabriquer les nouveaux composants afin d’inventer une nouvelle discipline de cyclisme qui est maintenant extrêmement populaire.

Ces pionniers n’avaient pas le soutien de l’industrie, du moins au début. Mais le Gravel a ce support. Est-ce une mauvaise chose? Non, bien le contraire. C’est une façon d’encourager plus de personnes à monter sur un vélo puisqu’il sera plus facile pour eux de trouver des solutions qui s’adaptent à leurs besoins. C’est pour cela que les modèles de vélo VTT ont été créés et que de nouveaux modèles Gravel sont actuellement en train d’être créés. Parce que les besoins, problèmes et routes ne sont pas tous les mêmes, et le désir d’explorer et d’essayer des nouvelles choses , comme l’on fait les créateurs de VTT, est intrinsèquement humain.

← Volver al blog

También te puede interesar...