srx ultrawarm

Le Siroko SRX Ultra Warm : un gilet de vélo coupe-vent et déperlant

Le gilet compte parmi les accessoires indispensables de la garde-robe du cycliste. Vous pouvez l’utiliser pour combattre le froid quand vous sortez rouler de bon matin ou en soirée, pour vous protéger lors des descentes, ou même comme couche supplémentaire pour garder votre torse au chaud. Et si vous résidez dans une région à la météo changeante et imprévisible, alors vous porterez votre gilet toute l’année.

Comme avec tous les autres vêtements de cyclisme, vous trouverez une grande variété de gilets fabriqués en différents tissus, chacun avec des propres qualités et fonctions utiles dans des circonstances spécifiques.

Vous pouvez facilement ranger un gilet coupe-vent léger dans votre poche arrière si vous ne le portez pas. C’est un vêtement idéal pour le printemps, l’été et l’automne, s’il ne pleut pas et que les températures restent douces.

srx ultra warm cycling vest frontal

Si vous devez affronter pluie et froid, il vous faudra un gilet de vélo déperlant (hydrofuge), à l’image du Siroko SRX Ultra Warm. En plus de sa protection coupe-vent, le gilet SRX vous protège de la pluie et conserve votre chaleur corporelle sans compromettre sa respirabilité. Voici ses caractéristiques techniques :

TISSU

ultra warm cycling vest lookbook 03
  • Tissu LunarCell+ avec colonne d’eau 5 000 mm et un taux de respirabilité 5 000 mvp. Nous vous expliquons ces deux paramètres plus en détail dans la suite de l’article.
  • Tissu double couche. La couche extérieure est composée de polyamide et d’élasthanne, la couche intérieure est une membrane TPU (polyuréthane thermoplastique). 
  • Le tissu pèse 195-205 grammes/m2. Un gilet taille M pèse 198 grammes.

DÉTAILS

  • Coutures intérieures plates et scellées pour empêcher l’eau de pénétrer.
  • Fermeture éclair en polyuréthane, scellée aussi, avec une languette large pour une prise en main facile même avec des gants et un meilleur glissement. 
  • Accès aux poches arrière de votre maillot de cyclisme, conçus pour empêcher l’infiltration d’eau sans gêner l’accès des mains.
  • Détails réfléchissants à l’arrière.
  • Élastiques à la taille et aux manches.
  • Bande antidérapante intérieure en silicone à l’ourlet inférieur pour garder le gilet en place.
ultra warm cycling vest lookbook 01

Ce gilet est conçu pour vous fournir davantage de chaleur et de protection qu’un gilet de vélo basique.

Son tissu LunarCell+ vous fournit une protection contre la pluie et les éclaboussures à l’avant et à l’arrière.

Le dos du gilet est allongé pour s’adapter à la position du cycliste à vélo et protéger le bas du dos et le fessier. 

C’est essentiel de choisir un gilet à la bonne taille : il doit être ajusté d’aussi près que possible pour éviter les battements au vent et/ou les infiltrations d’eau d’un gilet mal ajusté.

Convenablement plié, le gilet tient facilement dans la poche arrière de n’importe quel maillot, mais ce n’est pas aussi facile qu’avec un gilet coupe-vent ultraléger. Le SRX Ultra Warm demande un peu plus d’efforts. Vous pouvez toujours le planter sous votre maillot et le plier convenablement une fois que vous vous arrêtez.

RÉSISTANCE À L’EAU ET RESPIRABILITÉ

Comme promis, nous allons vous expliquer ces deux paramètres : colonne d’eau de 5 000 mm et taux de respirabilité de 5 000 mvp.

vest premium detail 1

Nous n’utilisons pas le terme imperméable, car il signifie quelque chose qui ne laisse pas pénétrer la moindre goutte d’eau. Il n’existe donc pas beaucoup de choses vraiment imperméables, et aucun vêtement de cyclisme ne fait partie du lot. Nous assumons souvent (voire même on nous fait croire) que les vêtements ou accessoires sont imperméables, et c’est un vrai problème. Nous achetons un habit imperméable, nous l’enfilons, nous passons sous la pluie et, même s’il tient bon au début, après quelque temps (ou une certaine quantité d’eau), tout commence à être mouillé, et nous nous sentons déçus, si ce n’est même trompés.

Nous devrions donc parler de résistance à l’eau avec une échelle qui nous permette de véritablement mesurer les qualités déperlantes de ce que nous achetons. La mesure de la résistance à l’eau d’un tissu est effectuée en laboratoire en soumettant un tissu à de l’eau sous pression. Différentes méthodes sont utilisées. La colonne d’eau en fait partie. Voici une vidéo explicative en anglais :

Un tuyau est placé sur le tissu. Il est rempli d’eau pour augmenter la pression jusqu’à ce que le liquide traverse le tissu. Sa résistance est indiquée par la hauteur atteinte par l’eau au moment où elle pénètre le tissu, en millimètres. Voici une nouvelle vidéo pour illustrer l’opération, toujours dans la langue de Shakespeare :

Cette vidéo (en anglais, oui oui) vous montre une autre façon de mener le même test, à l’aide d’une machine qui augmente la pression de l’eau plaquée contre le tissu :

Le SRX Ultra Warm atteint les 5 000 mm. À titre de comparaison, une membrane type Gore-Tex atteint 28 000 mm. Cela signifie que notre gilet peut supporter les grosses éclaboussures et les pluies légères ou modérées.

Rappelons-nous également que si nous appliquons de la pression sur le tissu (par exemple en portant un sac à dos, ou à cause d’un vent violent), alors ses propriétés hydrofuges et déperlantes diminuent.

L’usure, les taches et les frottements affectent également les propriétés du tissu. C’est donc important de suivre les instructions d’entretien du gilet indiquées sur son étiquette.

vest premium detail 2

Passons à notre deuxième mesure : son taux de respirabilité de 5 000 mvp. MVP est l’acronyme de Moisture Vapor Permeability, ou perméabilité à l’humidité. Le chiffre indique la capacité du tissu d’évacuer l’humidité (principalement la sueur) pour nous garder au sec. La respirabilité est indiquée en grammes / m² / 24 h. Plus le chiffre est élevé, et meilleure est la respirabilité.

Comme nous l’avons expliqué dans certains de nos articles précédents, quand le corps chauffe, la transpiration agit comme l’air conditionné naturel. Les vêtements doivent dans ce cas de figure permettre l’évacuation de l’humidité. Un équilibre entre résistance à l’eau et respirabilité est donc crucial. En bref, une veste de pluie plastique est idéale s’il pleut beaucoup et que vous attendez le bus, mais si vous commencez à pédaler, vous transpirez et, faute d’évacuer l’humidité, vous avez vite très froid. La respirabilité est donc essentielle pour un habit de cyclisme. Il nous faut chercher un vêtement respirable combiné à un taux de résistance à l’eau adapté à différentes situations, en n’oubliant pas qu’avec assez d’eau, de temps et de pression, tout vêtement finira par laisser passer l’eau. C’est pour cette raison que s’il pleut beaucoup, alors mieux vous tourner vers votre home trainer que de rechercher des vêtements capables de vous protéger des éléments. Pour des pluies légères à modérées, notre gilet SRX Ultra Warm vous permet de rouler en toute sécurité dans un excellent confort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Articles vedettes