Le cyclisme sous la chaleur: 7 astuces pour ne pas surchauffer

La grande majorité des cyclistes préfère la chaleur aux sorties dans le froid. Rouler au soleil est beaucoup plus agréable, car nous n’avons pas à porter autant de vêtements, et les paysages sont simplement plus jolis. Mais rouler par temps chaud, surtout quand le thermomètre monte très haut, propose aussi son lot de problèmes et de défis, notamment quand nous n’y sommes pas habitués.

Si vous vivez dans une zone aux températures modérées et que vous décidez de participer à une course ou un événement ou de faire un trajet en vacances dans un endroit où le temps est très chaud, votre corps ne sera pas habitué à ces conditions. Idéalement, vous voudrez prendre quelques jours pour vous acclimater, mais ce n’est pas toujours possible. Pour pouvoir combattre la chaleur et grimper à vélo, vous pouvez essayer ces 7 astuces:

  • Choisissez des vêtements appropriés
  • Portez de l’écran solaire
  • Évitez de sortir à la mi-journée
  • Restez hydraté
  • Rafraîchissez-vous autant que possible
  • Diminuez votre température corporelle
  • Réhydratez et rafraîchissez votre corps après la sortie

  • Avant d’entrer dans les détails, permettez-nous d’expliquer brièvement comment fonctionne notre corps quand il fait chaud et que nous sortons à vélo:

    Une des premières choses qui arrive, c’est la transpiration: c’est la façon dont notre corps se défend contre la sensation de chaleur. C’est similaire au thermomètre d’un moteur de voiture quand il détecte une surchauffe et active le système de refroidissement. Dans notre cas, le corps commence à transpirer pour se rafraîchir. C’est notre air conditionné de série. Nous transpirons pour évacuer la chaleur corporelle, car la sueur est basiquement composée d’eau et conduit très bien la chaleur. Pour que ce mécanisme fonctionne correctement, nous devrions porter des vêtements appropriés, autoriser notre corps à transpirer, rester hydratés et rafraîchir notre corps à chaque fois que c’est possible (ombre, air, eau). Maintenant, place à nos sept astuces:

    1 - Choisir des vêtements appropriés

    Si nous roulions dans le plus simple appareil, la sueur s’évaporerait, la peau sècherait, et notre corps continuerait de transpirer pour s’ajuster à la température. Mais nous ne sommes pas des cyclistes nudistes, nous portons des maillots et des cuissards qui peuvent avoir une influence positive ou négative sur le fonctionnement de notre air conditionné naturel.

    Si le maillot ou le cuissard n’est pas assez respirant ou bloque la transpiration au lieu de l’évacuer, l’humidité s’accumule sur la peau et les vêtements, et au final, l’effet refroidissant de la transpiration sur le corps ne fonctionne plus.

    C’est important de chercher des vêtements qui nous protègent du soleil et de la chaleur tout en étant aussi légers et respirants que possible. Sous la chaleur, un maillot ou un cuissard en tissu épais et non respirant absorbe la sueur mais ne l’évacue pas efficacement, ce qui rend le vêtement plus lourd et moins confortable et nuit à la capacité du corps à réguler sa température.

    Les maillots et cuissards vélo Siroko SRX sont parfaits pour la chaleur. Ils offrent une protection contre le soleil, une excellente respirabilité, et ils sont très légers. Ils absorbent et évacuent rapidement la transpiration pour garder la peau sèche.

    Quand il fait chaud ou quand un cycliste transpire beaucoup, on voit souvent des marques blanches sur le maillot et le cuissard. Ce sont les restes des sels qui sortent avec la transpiration. Quand la sueur s’évapore, le sel reste sur le tissu. C’est tout à fait normal, et juste un signe que le tissu fait son travail. Vous devrez simplement laver vos vêtements aussitôt que possible en suivant les instructions de cet article qui vous explique comment prendre soin de vos vêtements de vélo.

    2 - Portez de l’écran solaire

    Nous venons de dire que les vêtements devraient nous protéger du soleil, mais quand il fait vraiment chaud, nous exposons beaucoup de peau aux UV. Il nous faut donc porter de l’écran solaire. Mais quel type de crème solaire devrions-nous choisir pour le cyclisme?

    • Évitez les crèmes solaires épaisses et grasses, car elles bloquent les pores de la peau et la transpiration et ne permettent pas au corps de se rafraîchir normalement.
    • Utilisez une lotion ou un spray à basse viscosité, facile à absorber pour laisser votre peau respirer.
    • Cherchez un écran solaire qui offre une protection longue durée. C’est particulièrement important pour les longues sorties: cela vous évitera d’avoir à transporter l’écran solaire avec vous pour le réappliquer de temps en temps.
    • Choisissez un écran solaire résistant à l’eau. Non seulement à cause de la sueur, mais aussi car vous allez vous asperger d’eau de temps en temps pour réduire la chaleur corporelle et rafraîchir votre moteur.

    3 - Évitez de sortir à la mi-journée

    Oui, nous le savons, ce n’est pas toujours possible. Mais si vous pouvez, essayez de sortir tôt le matin, avant qu’il ne fasse trop chaud, ou en fin d’après-midi, quand les températures redescendent. Ces horaires vous apportent d’autres avantages: il y a moins de circulation sur les routes, et vous pourriez croiser des animaux qui restent normalement cachés.

    Pour les sorties matinales ou en fin d’après-midi, n’oubliez pas d’emmener votre éclairage vélo, un gilet de cyclisme léger, des manchettes fines comme nos Climatik ainsi que des lunettes photochromiques.

    4 - Restez hydraté

    Vous trouverez plus d’informations sur l’hydratation pour les cyclistes dans cet article. Pour rester hydraté, buvez en suivant votre soif. Si vous transpirez beaucoup et que vous allez passer plus de 4 ou 5 heures en selle, il est conseillé de boire de l’eau riche en électrolytes pour remplacer les sels minéraux perdus. Le sodium est important pour les personnes qui transpirent beaucoup, car en perdre trop peut causer des crampes et nuire aux performances. Rappelez-vous que le sodium, le calcium et le potassium sont essentiels pour la contraction des muscles.

    Le problème des fortes chaleurs, c’est que l’eau dans votre bidon devient très vite chaude. Elle vous hydrate mais ne vous rafraîchit pas, sans compter que c’est déplaisant à boire. Mettez des glaçons dans le liquide pour le garder frais plus longtemps. Vous pouvez aussi mettre un de vos bidons au congélateur et sortir avec de l’eau gelée, qui fondra au fil du trajet.

    5 - Rafraîchissez-vous autant que possible

    Quand le thermomètre grimpe, notre moteur chauffe plus que la normale, surtout lors d’un effort intense. C’est donc complètement normal, et même plus que recommandé de verser de l’eau sur votre tête, vos jambes, vos bras ou votre dos. Ne gâchez pas votre eau électrolyte pour ça et ne prenez pas une douche avec des boissons énergétiques ou isotoniques, à moins que vous ne souhaitiez devenir aussi collant qu’un tube de super-glue.

    Les cyclistes professionnels utilisent lors des compétitions des chaussettes (ou collants) remplis de glace. Ils se les mettent sur le dos. Vous pouvez faire pareil. Vous pouvez en cours de route vous arrêter dans un bar voir si vous ne pouvez pas récupérer de nouveaux glaçons. Vous pouvez utiliser chaussettes, collants, leggings ou même des sacs zip ou des sacs à sandwich avec des trous dedans. Remplissez-les d’eau, mettez-les au congélateur et sortez-les avant de partir pour les mettre sur votre dos, vos cuisses, sous votre cuissard ou dans l’une des poches de votre maillot.

    Assurez-vous de bien protéger votre téléphone et tout ce qui pourrait être abîmé par l’eau.

    6 - Diminuez votre température corporelle

    En plus de rafraîchir votre corps à l’extérieur, vous pouvez aussi diminuer votre température corporelle à l’intérieur. De l’eau fraîche dans les bidons fonctionne bien, tout comme un café glacé et toute boisson froide, une glace, ou tout ce qui vous fait plaisir.

    7 - Réhydratez et rafraîchissez votre corps

    Faites également attention après l’effort. De nombreux problèmes après des heures passées sous le soleil se déclarent plus tard. Buvez de l’eau ou mangez des fruits et légumes pour réhydrater votre corps, regagner votre force et reconstituer vos réserves de sels minéraux perdus à cause de la transpiration.

    Il est très important de baisser votre température corporelle avec une douche ou un bain froid. C’est dur à supporter au début, mais l’eau froide aide à arrêter le moteur et à l’empêcher d’émettre encore plus de chaleur. Vous pouvez aussi aller nager dans une piscine, une rivière ou dans la mer.

    Même si vous avez utilisé de l’écran solaire, appliquez une crème ou une lotion rafraîchissante pour hydrater et nourrir la peau.

    Enfin, nous aimerions vous rappeler que même s’il ne pleut pas et que la route n’est pas mouillée, vous devriez être très prudent car l’asphalte devient dangereux à haute température. S’il fond, les virages peuvent être traitres. Il peut aussi adhérer aux pneus et y coller gravier et cailloux qui pourraient entraîner une crevaison. Si vous tombez à plat, trouvez de l’ombre et ne baissez pas les bras.
    ← Volver al blog

    También te puede interesar...