cold tricks 6f5d0dc6 fa45 4f50 b60e cf2a4959796a

Des conseils pour affronter le froid à vélo

Quiconque a déjà roulé en hiver a déjà ressenti les effets que le froid finit par avoir sur le corps, et notamment sur les mains et les pieds. La cause en est souvent un équipement ou des accessoires inadaptés, et vous pouvez facilement y remédier en multipliant les couches de vêtements et en utilisant des habits et accessoires de cyclisme spécifiquement conçus pour le froid.

Il peut aussi arriver que, même avec un équipement parfait, nous ressentions un froid gênant qui complique le contrôle du vélo. Il existe une large gamme d’explications : mauvaise circulation sanguine, position incorrecte sur le vélo qui nuit à la circulation, manque de nourriture ou d’hydratation, froid trop extrême ou tout simplement, nous nous laissons emporter par notre bravoure et nous surestimons nos capacités. Et il existe des remèdes pour chacun de ces problèmes. Parlez à votre médecin, ajustez votre vélo, apportez avec vous suffisamment de boissons et d’aliments, ou bien privilégiez le vélo en intérieur. Et si l’intérieur ce n’est pas votre truc, et que vous préférez affronter les éléments, alors voici quelques astuces maison pour affronter le froid :

  1. Film étirable. Couvrez vos chaussures de cyclisme de plusieurs couches de film étirable, depuis le cou-de-pied jusqu’à la pointe, permettra d’améliorer leur isolation pour garder les pieds au chaud. Faites un trou dans le film au niveau de la cale et mettez votre couvre-chaussure. Combiner cette astuce avec une bonne paire de chaussettes thermiques vous aidera à affronter même des températures négatives.

    Certains cyclistes enroulent leurs chaussettes dans du film étirable avant d’enfiler leurs chaussures. Nous ne recommandons pas cette méthode, moins confortable et qui compromet la respirabilité du pied qui finit trempé de sueur.
  2. Papier d’aluminium. Tout pareil que le conseil précédent, mais en ne plaçant cette fois le papier alu que sur le haut de la chaussure. Vous pouvez même utiliser un paquet de chips en aluminium comme solution de secours.

    Ne portez pas le papier d’alu sur des chaussettes : ce ne sera pas confortable, ça détruit la respirabilité et le papier aluminium tombera en morceaux à l’intérieur de la chaussure.
  3. Surchaussures jetables en plastique. Encore une façon de vous protéger les pieds si les deux astuces précédentes ne vous parlent pas. Tissus et autres matériaux ne marcheront pas : privilégiez le plastique.

    plastic overshoes
  4. Chauffe-mains et pieds. La plupart sont jetables et ne représentent donc ni une solution durable, ni une solution écologique, mais ils sont efficaces. Certains ne peuvent pas être directement mis en contact avec la peau car ils génèrent beaucoup de chaleur.

    hand warmerPlacez-les sur le cou-de-pied ou bien sur le dos de votre main. Vous pouvez aussi en placer un dans la poche arrière centrale de votre veste d’hiver pour vous réchauffer le dos.

    Emmenez quelques chauffe-mains/pieds avec vos pièces de rechange en cas de casse, pour pouvoir garder vos mains au chaud pendant que vous réparez le problème.

  5. Ruban isolant. Couvrez les trous de la semelle avec du ruban isolant pour empêcher l’air et l’eau de pénétrer dans vos chaussures par le bas. Vous pouvez aussi utiliser de la pâte adhésive, mais la retirer en été peut s’avérer compliqué.
  6. Chaussettes usées ou que vous ne portez pas. Faites-vous un couvre-chaussures avec de vieilles chaussettes d’hiver. Faites quelques trous pour la cale et pour le talon, et cela suffit à vous faire des couvre-chaussures pour froid modéré. Si les températures tombent trop bas, vous pouvez porter votre chaussette usagée sous votre couvre-chaussures d’hiver.

    belgian bootie
  7. Antigel dans les cales. Voilà une astuce particulièrement pratique pour les amateurs de VTT, de cyclocross ou de gravel en hiver. Si vous sortez par température négative et que vous passez par des zones où il y a de l’eau ou de la neige, alors il y a de bonne chance que la cale ou la pédale ne se bloque. Un petit peu d’antigel vous permettra d’éviter bien des ennuis !
  8. Gants thermiques fins que vous porterez sous vos gants d’hiver. Multipliez les couches. Vous n’avez pas besoin d’utiliser des gants de cyclisme, tant qu’ils sont thermiques et ne limitent pas les mouvements des doigts. Ils ne doivent pas être trop serrés, car une mauvaise circulation sanguine vous donnera froid. Quand vous achetez vos gants d’hiver, prenez-les assez relâchés, pour pouvoir y mettre des gants dessous.
  9. Gants en nitrile. C’est toujours une bonne idée d’en emporter une paire avec vos pièces de rechange. Ils vous permettent d’éviter les tâches quand vous réparez quelque chose et vous protègent de la pluie si vous les portez sous vos gants d’hiver. Ils ne protègent pas beaucoup contre le froid.

    Des gants en latex ou, en cas d’urgence, tout autre type de gant que vous pourrez trouver à la station service peuvent aussi s’avérer utiles. Ils sont étanches, même si vos mains risquent de finir trempées par la transpiration.
  10. Bonnet de bain. Que les cyclistes obsédés par l’aérodynamisme se sentent libres d’ignorer cette astuce. Les bonnets de bain ne sont pas le summum de l’esthétisme, mais en porter un sur votre casque vous gardera la tête au sec. Sous le casque, le bonnet permet de conserver la chaleur. Vous pouvez même en utiliser pour vos pieds.
  11. Papier journal à enfiler dans votre maillot. C’est un grand classique du cyclisme, qui se perpétue de nos jours, tout particulièrement quand les professionnels sont sur le point d’atteindre le sommet d’un col en haute altitude pour attaquer la descente. Le papier journal absorbe la transpiration et protège la poitrine.

    newspaper vinokurov
    Un simple sac en plastique vous protégera aussi du froid, mais n’absorbe pas la transpiration.
  12. Bouteille d’eau isotherme. Elles sont conçues pour garder l’eau au frais pendant l’été, mais si vous les remplissez d’eau chaude avant de sortir, elles vous permettent d’éviter de boire de l’eau gelée sur la route. Vous pouvez aussi remplir un bidon classique d’eau chaude avant de sortir, mais il tiendra moins longtemps.

    Pour empêcher l’eau de geler, ajoutez une cuillère à café de vodka. Une seule !Si vous aimez les infusions et thés à base de plantes, vous pouvez remplir la bouteille avec votre préféré. Quelques idées supplémentaires : bouillon, boisson chaude au cassis et chocolat chaud sans lait.

    Une bidon d’hiver avec embout peut aussi être utile, notamment pour les amateurs de VTT et de gravel, pour ne pas avaler de poussière quand vous vous hydratez.

Un dernier conseil pour conclure : échauffez-vous avant de sortir. Vous pouvez vous échauffer sur votre home trainer ou bien faire des exercices pour renforcer vos abdos. Ne vous échauffez pas avec tous vos vêtements : vous risquez de trop transpirer. Une fois que vous vous êtes échauffé, habillez-vous pour le froid et sortez rouler. Et rappelez-vous que vous pouvez profiter de votre vélo même en hiver, tant que vous êtes préparé et que la météo le permet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Articles vedettes