leg warmers cover

Jambières : sur ou sous le cuissard ? Q&A

Commençons par les bases : c’est quoi des jambières dans le cyclisme ?

Ce sont des vêtements en forme de tube conçus pour être combinés avec un cuissard court, et qui couvrent quasiment toute la jambe, de la cuisse à la cheville.

image

Le tissu est généralement fait en fibres synthétiques, mais vous pouvez aussi en trouver en laine mérinos. Les jambières offrent des niveaux de protection thermiques variés. Elles peuvent être déperlantes, et le tissu doit toujours être élastique pour assurer un ajustement parfait.

La fonction principale des jambières est de protéger la jambe entière et le genou contre les températures basses ou le vent froid, mais aussi contre les rayons UV. Il existe aussi des jambières de compression qui réduisent la fatigue musculaire, stimulent le flux sanguin et améliorent la récupération après l’effort.

Comment choisir les bonnes jambières vélo ?

Il faut prendre en compte quatre caractéristiques clés lorsque vous choisissez vos jambières :

  • Tissu. Si vous voulez de la protection thermique, alors recherchez des modèles avec tissu brossé côté peau et isolation thermique. Si vous ne voulez vous protéger que du soleil, alors des jambières lycra avec UPF 50+ seront suffisantes.
  • Système antidérapant aux chevilles et aux cuisses pour que les jambières ne glissent et ne bougent pas quand vous pédalez. La solution standard est une bande élastique avec grip intérieur en silicone.
  • Ajustement. C’est essentiel de choisir la bonne taille, qui vous assurera que les jambières soient aérodynamiques, s’ajustent comme une seconde peau, et qu’elles ne nuisent pas au confort de vos genoux.
  • Coutures. Il en faut le moins possible, et aussi plates que possible, pour éviter les frottements et ne pas nuire à votre confort quand vous pédalez.

Pourquoi utiliser des jambières ?

Certaines des raisons seront les mêmes que celles expliquées dans cet article consacré aux manchettes de vélo :

  • Elles offrent une protection supplémentaire contre le froid, le vent, la pluie ou le soleil.
  • Elles sont faciles à enfiler et à retirer, mais pas en roulant comme avec des manchettes. Même si vous ne manquez pas de dextérité, vous devez vous arrêter pour retirer vos jambières.
  • Elles ne prennent pas beaucoup de place et vous pouvez les transporter dans les poches de votre maillot ou de votre gilet.
  • Elles aident à maintenir votre température corporelle.
  • Ce sont des habits compressifs qui améliorent votre circulation sanguine. Elles aident avec la récupération après l’entraînement et réduisent les douleurs et la tension musculaire.

De plus, les jambières vous permettent d’utiliser votre cuissard d’été plus longtemps, et non seulement lors des belles journées.

Quand porter des jambières ?

Si vous vous en servez pour vous protéger du soleil, utilisez-les tout le temps. Surtout lors de ces moments de la journée et ces périodes de l’année avec le plus haut niveau de radiations UV.

Les jambières à protection thermique tiennent davantage du choix personnel, selon votre sensibilité aux températures, votre style et votre rythme à vélo, et la météo dans votre région.

Nous recommandons généralement de les utiliser sous les 15 °C jusqu’à 8 °C. Mais répétons-le encore une fois : il tient à chaque cycliste de prendre sa propre décision, sans regarder ce que font les autres. Cela ne vous apporte rien d’avoir froid en copiant les autres. L’important, c’est de rester au chaud, et nous le répéterons encore et encore. Et c’est d’autant plus important quand on parle de jambières, un habit facile à enfiler et à retirer.

Vous pouvez les utiliser quand vous sortez tôt dans la fraîcheur matinale. Une fois que le soleil commence à réchauffer l’air, elles sont faciles à retirer et à caser dans la poche de votre maillot.

Les jambières sont aussi pratiques quand les températures tombent en cours de trajet. Vous pouvez les transporter dans une poche et les enfiler si le froid pointe le bout de son nez.

Les jambières, sur ou sous le cuissard ?

Les jambières s’enfilent sous le cuissard court.

image 1

Comment enfiler les jambières ?

Commencez par mettre votre cuissard et vos chaussettes. Enfilez les jambières jusqu’à ce que leur bas soit au niveau des chevilles. Étirez maintenant les jambières jusqu’au début de la cuisse. Pliez et relevez les jambes du cuissard à mi-cuisse. Tirez les jambières vers le haut jusqu’à ce que la bande élastique atteigne la mi-cuisse ou un peu plus haut. Rabaissez maintenant les jambes du cuissard jusqu’à ce que son grip intérieur soit situé plus bas que la bande élastique des jambières.

Les chaussettes : sous ou par-dessus les jambières ?

Cette question est une source de débats dans le monde du cyclisme, et nous vous en avons parlé dans ce précédent article consacré aux règles implicites pour porter vos chaussettes de vélo.

image 2

C’est une question de goûts personnels. Les chaussettes sont généralement portées sous les jambières, pour des raisons de confort et car c’est plus facile ainsi d’enfiler et de retirer les jambières. Mais si vous aimez montrer vos chaussettes en les portant par-dessus, pas de problème. Il vous suffit de les enfiler après avoir mis vos jambières.

Jambières ou cuissard long ?

Si vous pouvez avoir les deux, pourquoi n’en porter qu’un ? S’il fait froid et que les températures refusent de monter, utilisez un cuissard long. Si les températures tombent et que vous quittez la maison à froid, mais que la météo va peut-être s’améliorer au fil de la journée et/ou que vous allez suivre un entraînement intensif, alors vous devriez vous tourner vers les jambières pour pouvoir les enlever quand le mercure grimpe ou que vous vous êtes assez échauffé.

Voici les avantages et les défauts de chaque vêtement :

  • Jambières
    • Avantages
      • Polyvalentes, adaptées aux changements de températures.
      • Faciles à enfiler, à retirer et à transporter.
      • Vous permettent de porter votre cuissard court d’été plus longtemps.
      • Moins chères qu’un cuissard long.
      • Lavage et séchage plus rapide.
    • Désavantages
      • Elles n’offrent de l’isolation thermique que des chevilles à mi-cuisse. Les fesses et l’entrejambe sont exposés au froid. 
      • Vous demandent de porter deux vêtements : les jambières et le cuissard. 
      • Si elles ne sont pas parfaitement ajustées aux cuisses, elles ont tendance à glisser vers le bas.
  • Cuissard long
    • Avantages
      • Protection thermique améliorée pour les jambes, les fesses, l’entrejambe, l’abdomen et le bas du dos.
      • Vous ne portez qu’un seul vêtement.
    • Désavantages :
      • L’ajustement est moins serré qu’avec des jambières. Un cuissard long va des épaules aux chevilles. Rappelez-vous que certains cyclistes ont de longues jambes et un torse plus court, ou l’opposé. Naturellement, l’ajustement d’un cuissard long risque de ne pas être parfait à certaines parties du corps. Mais les tissus modernes sont très élastiques et offrent malgré tout un très bon ajustement.
      • Augmentation de la transpiration à l’entrejambe, surtout si le tissu et la peau ne sont pas respirants.
      • Plus cher que des jambières.
      • Sèche plus lentement car c’est l’hiver, il y a plus de tissu et le cuissard est plus épais que des jambières.

Comme vous pouvez le voir, les jambières ont des avantages par rapport à un cuissard long. Les cyclistes qui roulent dans des régions qui connaissent des hivers doux n’utilisent souvent que les jambières pour la saison froide. Si c’est votre cas, alors les jambières Siroko et les cuissards courts Siroko sont tout ce qu’il vous faut pour que vous puissiez profiter de votre vélo toute l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Articles vedettes