Guide des teintes et couleurs des verres de lunette

Notre nouvel article vous aidera à savoir tout ce dont vous avez besoin, que vous vouliez choisir des lunettes de vélo et que vous ne connaissiez pas les différences entre les différentes teintes, ou bien que vous ayez besoin de savoir quelle est la meilleure couleur de verre pour le VTT. Et nos conseils s’appliquent non seulement aux lunettes de vélo, mais aussi aux masques de ski et aux lunettes normales.

Commençons par expliquer quelques concepts de base:

  • Teinte du verre - La couleur avec laquelle les verres de lunettes sont teintés. La teinte peut être uniforme ou dégradée. Elle joue le rôle d’un filtre à lumière, et peut augmenter le contraste, booster une couleur, améliorer la netteté, etc.
  • Verres polarisés - Les verres polarisés ont un filtre qui empêche la lumière du soleil reflétée par une surface plate de frapper horizontalement nos yeux. Ils ne laissent passer que la lumière arrivant verticalement. De cette façon, nous évitons les reflets aveuglants de la route, des autres véhicules, de l’eau de mer...
  • Verres photochromiques - Les verres photochromiques s’éclaircissent ou s’assombrissent selon la quantité de rayons UV qu’ils reçoivent. Si le temps est très ensoleillé, les verres seront plus sombres. Si le temps est plus couvert, les verres vont s’éclaircir. Si vous voulez davantage d’informations sur le sujet, voici un article entièrement dédié à ce type de lunettes.
  • Verres miroirs - Ce type de verre est couvert d’un revêtement très fin qui reflète la lumière et qui réduit donc la quantité de lumière qui atteint nos yeux. Les verres effet miroir sont particulièrement adaptés aux journées très ensoleillées, car ils réduisent les reflets et permettent à nos yeux de moins fatiguer.

Deux remarques IMPORTANTES à garder à l’esprit:

  1. La teinte des verres n’est pas toujours sa couleur extérieure. C’est particulièrement le cas pour les verres miroirs, car la fine couche miroir couvre la teinte du verre.
  2. Notre perception des couleurs ne dépend que de la teinte du verre, quelle que soit sa couleur extérieure et qu’importe s’il est polarisé, photochromique ou miroir. C’est-à-dire qu’un verre noir peut être polarisé et en même temps être couvert d’un revêtement miroir argenté, noir ou vert, et que malgré tout, notre perception des couleurs n’en est pas affectée. C’est la même chose pour des lunettes photochromiques aux verres jaunes qui augmentent les contastes à basse lumière ou par brouillard, et dont la teinte va s’assombrir ou s’éclaircir selon la quantité de rayons UV qui les atteint.

Il faut aussi noter qu’en réduisant les reflets éblouissants, un verre polarisé, miroir ou pas, offre une perception des couleurs véritables et un contraste naturel. 

Un point à développer concerne le niveau de protection offert par des lunettes, qui est déterminé par: 

  1. Le filtre UV qui, d’après la norme ISO 12312-1:2013+Amd 1 2015, doit être UV400 pour toutes les lunettes de soleil sur le marché. Cela veut dire que le verre bloque entre 99 et 100% des rayons UV d’une longueur d’onde inférieure à 400 nanomètres.

  1. La catégorie du verre indique le pourcentage de transmission de lumière visible (VLT, de son acronyme anglais), c’est-à-dire la quantité de lumière que le verre laisse passer. La catégorie s’étend de 0 à 4, la catégorie 0 laissant passer le plus de VLT, la catégorie 4 en bloquant le plus.

Category

0

1

2

3

4

VLT %

80% - 100%

43% - 80%

18% - 43%

8% - 18%

3% – 8%

Luminosité

Temps couvert

Basse

Moyenne

Forte

Très forte


Nous devons donc faire très attention à où nous achetons nos lunettes, car nous pourrions avoir quelque chose avec des verres très sombres qui nous permettent de regarder le soleil sans même cligner des yeux, mais qui nous laisse sans protection contre les rayons UVA et UVB, ce qui serait absolument imprudent. La première chose à regarder quand vous achetez des lunettes, c’est de voir si elles offrent une protection UV400.

Quelle est la meilleure teinte pour le vélo?

La réponse est que… ça dépend. Il n’y a pas de réponse universelle, car plusieurs facteurs entrent en jeu dans le choix de la teinte des verres:

  • Le type de cyclisme que vous pratiquez.
  • Les conditions météorologiques.
  • Le terrain sur lequel vous roulez. Par exemple s’il est très ombragé, ou bien s’il n’est pas loin de la mer.
  • L’intensité de la lumière. La période de l’année ou de la journée, l’altitude, la latitude et autres influent tous sur la quantité et l’intensité de la lumière.
  • Les préférences personnelles.

Cela dit, jetons un coup d’œil sur les teintes les plus communes et voyons ce que chacune fait à notre vision et à notre perception de la lumière. Et voyons bien sûr dans quelles circonstances chaque teinte serait recommandée:

Noir et gris

Un verre noir ou gris de catégorie 3 réduit la quantité de lumière qui atteint l’œil, ce qui a pour résultat de réduire la fatigue visuelle.

Maintient les couleurs véritables.

Parfait pour une utilisation quotidienne et pour les journées ensoleillées, notamment pour le cyclisme sur route. Excellent aussi pour les journées nuageuses si la lumière reste très intense.

Ces couleurs ne sont pas recommandées pour le VTT dans des zones très ombragées ou bien dans les endroits où vous avez besoin d’une excellente perception des profondeurs et des contrastes.

Pas adapté pour rouler de nuit.

Marron

Ce n’est pas une couleur à la mode, mais un verre teinté marron filtre la lumière bleue et améliore le vert, ce qui augmente les contrastes, la clarté et la perception de la profondeur.

Des lunettes aux verres teintés en marron offrent autant de protection que des lunettes aux verres noirs ou gris. Elles sont donc adaptées pour le VTT ou le vélo de route en conditions ensoleillées ou lumineuses. Comme les verres précédents, ils ne sont pas utiles de nuit.

Ambre

Un verre ambré offre un filtre lumineux similaire à un verre marron, mais il bloque moins de lumière et sont à mi-chemin entre ces derniers et un verre jaune. Ils sont donc adaptés pour les journées nuageuses ou les terrains peu illuminés comme les sentiers ou les forêts. Vous pouvez aussi vous servir d’un verre ambré de nuit si vous passez par des zones bien illuminées.

Le verre pourra être utilisé pour les jours de soleil si l’ambre est très sombre. Si l’ambre est au contraire plutôt claire, alors le verre ne sera pas adapté aux journées très lumineuses.

Rose

Les verres roses augmentent les contrastes, réduisent la fatigue des yeux, augmentent l’acuité visuelle, mais ils faussent les couleurs. Ce n’est pas nécessairement un problème, mais c’est quelque chose à garder à l’esprit dans certaines circonstances.

Ces verres sont adaptés aux conditions de basse luminosité (journée nuageuse, brouillard, aube et crépuscule), autant sur la route que sur les chemins ou en montagne.

N'enfilez pas des verres roses si le temps est très ensoleillé, à moins que vous ne prévoyez de rouler dans une forêt luxuriante toute droit sortie d’un conte de fées. Et faites attention: puisqu’ils faussent les couleurs, vous risquez de voir des choses bizarres.

Jaune et orange

Des verres jaunes et oranges filtrent la lumière bleue pour plus de clarté, une meilleure perception des distances et de la profondeur, et une meilleure vision par visibilité basse.

Ils représentent un choix parfait pour les journées nuageuses ou par brouillard. Ils sont aussi adaptés aux sorties à l’aube et au crépuscule ou dans les endroits où la végétation ne laisse pas passer beaucoup de lumière.

Mais tout comme pour les verres roses, ne les utilisez pas lors des journées lumineuses.

Vert

Les verres verts neutralisent les couleurs ce qui permet de les percevoir de façon uniforme. Ils améliorent la vision dans les zones ombragées et éliminent plutôt bien les reflets aveuglants sous un beau soleil.

Le verre n’est pas la meilleure couleur pour le vélo, mais vous pouvez aussi vous en servir sous la pluie ou pour rouler en montagne et en forêt.

Et comme nous l’avons expliqué au début, si le verre peut avoir une couche miroir verte à l’extérieur, sa teinte est généralement noire ou grise.

Bleu et violet

Les verres bleus et violets réduisent les reflets aveuglants, améliorent la perception des couleurs, réduisent la fatigue visuelle, aident à mieux définir les contours, et, bonus toujours appréciables, ils sont à la mode. 

Ils fonctionnent très bien par lumière changeante, ce qui est très utile pour le VTT, mais pas pour les jours de grand soleil.

Et avec ça, nous vous avons présenté les couleurs les plus communes. Mais nous aimerions mentionner encore un type de verres:

Les verres transparents

Ils n’altèrent pas la vision, et s’ils offrent les meilleures performances de nuit ou pour les jours très sombres et qu’ils ne soient pas recommandés par beau temps, vous pouvez les utiliser en toute condition tout simplement pour vous protéger les yeux contre la poussière, les insectes, le vent et bien sûr les rayons UV. Les verres transparents de Siroko sont en effet de véritables boucliers contre les rayons dangereux.

Comme nous l’avons dit au début, c’est important quand vous choisissez la couleur de vos verres de prendre en compte le terrain, l’intensité de la lumière, la quantité d’ombres, et bien sûr vos goûts personnels, car c’est toujours mieux d’aimer son look!

Ce n’est pas une décision à prendre à la légère, car certaines teintes augmentent la netteté de votre vision et vous permettent de voir les détails plus clairement et plus rapidement. Cela réduit votre temps de réaction, ce qui améliore au passage votre sécurité et vos performances.

← Volver al blog

También te puede interesar...