road tires

Comment choisir les pneus de votre vélo de route

Avant de prendre la route, si vous ne connaissez pas encore la taille et la largeur de vos pneus, alors jetez un œil sur ce guide simple consacré au bon choix des pneus de vélo. Vous y trouverez les bases pour déterminer la taille de pneu qu’il vous faut, pour savoir quand en changer et comment choisir la bonne chambre à air. Nous commencerons par parler des différents types de pneus : les pneus à tringles (ou pneus standards, dits Clincher en anglais), les pneus à boyaux (aussi dits Tubulaires, ou Tubular en anglais) et les pneus Tubeless (sans chambre à air). Voici un aperçu du plan de l’article :

  1. Les types de pneus
  2. Tringles Rigides ou Tringles Souples ?
  3. Le TPI des pneus pour vélo de route, c’est quoi ? Pourquoi est-ce une mesure importante ?
  4. Les largeurs de pneu les plus courantes

Les types de pneus

image 20
  1. Pneus à tringles (ou pneus standards, clincher). Les types de pneus les plus communs, même si les pneus tubeless connaissent un grand développement.

    Le système repose sur une chambre à air entre le pneu et la jante. Quand vous la gonflez à l’aide de la valve, la chambre à air pousse le pneu en position sur la jante et bloque la tringle rigide en position sur la gorge de la jante.
image 21

Avantages :

Défauts :

  • Vous ne pouvez pas rouler avec une pression très basse, pour des raisons de sécurité et car vous augmentez les risques de crevaison.
  1. Pneus à boyaux (Tubulaires, Tubular). On ne les voit pas très souvent sur la route, mais ils sont très utilisés par les professionnels. L’amélioration des pneus à tringles standards et des pneus tubeless réduit cependant la popularité des pneus à boyaux. Ainsi, Kasper Asgreen a remporté le Tour des Flandres 2021 avec des pneus à chambre à air classiques, et Sonny Corbrelli s’est imposé lors du Paris-Roubaix 2021 avec des pneus tubeless.

    Les pneus à boyaux utilisent également une chambre à air intérieure, mais elle est cousue, enfermée et entièrement entourée par la carcasse du pneu. De la colle ou, moins souvent, des bandes adhésives sont utilisées pour fixer le pneu à la jante. Ces pneus exigent des jantes spécifiques.
image 22

Avantages :

  • Légèreté.
  • Moins de résistance au roulement.
  • Meilleures sensations quand vous roulez.
  • Vous pouvez rouler même avec une pression très basse.

Défauts :

  • La réparation en cas de crevaison est compliquée.
  • Le processus d’installation et de collage exige de l’expérience.
  1. Pneus Tubeless. Des pneus de plus en plus populaires sur les routes, autant parmi les amateurs que parmi les professionnels.

    Le système est très similaire au pneu et à la jante traditionnels, mais sans chambre à air. Pour conserver l’air il vous faut un pneu, une jante et une valve tubeless, et un liquide dit préventif pour sceller les crevaisons.
tubeless road

Avantages :

  • Utilisent moins de pression pour une meilleure traction, un meilleur contrôle et/ou confort.
  • Une résistance au roulement plus faible, car il n’y a pas de friction entre le pneu et la chambre à air, le tubeless en étant dépourvu.
  • Pas de crevaison par pincement, et facilité de réparation des petites et moyennes crevaisons grâce au préventif.

Défauts :

  • Le pneu tubeless est susceptible aux fissures et grosses crevaisons. Les réparer demande plus de temps, de matériaux et outils, ou une chambre à air conventionnelle.
  • L’installation peut être difficile au début, car elle demande beaucoup de pression pour engager le pneu et la jante. ASTUCE : Montez d’abord une chambre à air conventionnelle, gonflez le pneu jusqu’à ce que les tringles s’ajustent à la jante, laissez reposer quelques heures, dégonflez, retirez la chambre à air, installez la valve tubeless et le préventif et regonflez.

Tringles Rigides ou Tringles Souples ?

Les pneus conventionnels viennent avec deux types de tringles : rigides ou souples. La principale différence tient dans le matériau utilisé. La tringle rigide est faite d’acier, la tringle souple est construite en kevlar. Chacune a ses avantages et ses inconvénients :

Tringle Rigide

image 23
  • Avantages :
    • Bon rapport qualité-prix. Ces pneus coûtent moins cher et durent plus longtemps que des tringles souples.
    • Durabilité. Leur composé caoutchouc est généralement plus dur et tient plus longtemps.
    • Meilleure résistance aux crevaisons.
  • Désavantages :
    • Ils sont plus lourds à cause du fil d’acier, du caoutchouc dur et d’une carcasse à bas TPI.
    • Ne peuvent pas se plier.
    • Moindre adhérence et plus grande résistance au roulement à cause du caoutchouc dur et du faible TPI.
    • Plus difficiles à installer qu’un pneu à tringles souples.

Tringles Souples

image 24
  • Avantages :
    • Faciles à plier et à transporter.
    • Caoutchouc de meilleure qualité. Carcasse à TPI élevé. 
    • TPI élevé + pneus mous = moins de résistance au roulement et meilleure adhérence. 
    • Plus légers grâce au fil en kevlar, à la carcasse à TPI élevé et à l’utilisation de moins de caoutchouc.  
    • Installation facile.
  • Défauts :
    • Le caoutchouc moins dur s’use plus facilement.
    • Plus le TPI est haut, et moins le pneu résiste aux crevaisons. 
    • Le prix. Les pneus à tringles souples sont plus chers, durent moins longtemps et sont plus soumis aux crevaisons que les pneus à tringles rigides.

Le TPI des pneus pour vélo de route, c’est quoi ? Pourquoi est-ce une mesure importante ?

Si nous utilisons TPI en français, il s’agit d’un acronyme anglais, Threads Per Inch, ou Nombre de Fils par Pouce dans la langue de Poulidor. Il fait référence au nombre de fils que la carcasse du pneu comporte par pouce. Le coton était autrefois utilisé pour sa souplesse (et on en trouve toujours dans certains pneus à boyaux), mais de nos jours on utilise surtout le nylon, le kevlar et l’aramide. 

Plus la carcasse du pneu a un TPI élevé, et meilleure est la qualité, car la carcasse comporte plus de fils qui sont plus fins et moins de caoutchouc, mais le prix s’en ressent. Un TPI élevé signifie aussi plus de légèreté, améliore la souplesse du pneu et le rend plus rapide. D’un autre côté, un TPI élevé se traduit par une moindre résistance aux crevaisons et par une usure plus rapide.

Les pneus à TPI plus faible ont une carcasse qui comporte moins de fils qui seront plus gros, et plus de caoutchouc. Ils sont moins souples, plus lourds et offrent davantage de résistance au roulement. En contrepartie, ils sont moins chers et résistent mieux aux crevaisons.

image 25

Le TPI est un critère important dans le choix d’un pneu. Recherchez toujours un équilibre entre vitesse, légèreté et résistance aux crevaisons. Toutefois, selon le terrain sur lequel vous roulez ou bien selon votre façon d’utiliser vos pneus, il vous faudra privilégier l’un de ces trois critères par rapport aux deux autres.

Les largeurs de pneu les plus courantes

La largeur la plus courante est 25 mm. Jusqu’à récemment, le standard était des pneus classiques ou à boyaux de 23 mm ou même moins, avec une haute pression, qui étaient considérés plus rapides.

La recherche a montré que des pneus plus larges avec moins de pression sont plus rapides, car ils sont plus souples, s’adaptent mieux au terrain et réduisent les mouvements verticaux. De plus, le point de contact est plus large et plus court, ce qui réduit la résistance au roulement. L’amélioration est négligeable pour la grande majorité des cyclistes, et encore plus si les pneus ne sont pas de bonne qualité, mais chez les professionnels, ces gains marginaux comptent bien davantage.

Sur un terrain très inégal, ou si vous recherchez plus d’adhérence sans y perdre en confort, en sécurité et en vitesse, alors des pneus de 28 ou même de 30 mm marchent mieux, car vous pouvez rouler avec moins de pression sans risquer la crevaison, notamment si vous utilisez des tubeless.

image 26

ATTENTION ! Tous les vélos n’acceptent pas des pneus qui dépassent les 28 mm. Avant d’acheter des pneus plus larges, assurez-vous qu’ils peuvent tenir sur vos jantes, et que le cadre de votre vélo ait assez de passage pour que le pneu puisse tenir sans frottement. Si vous avez des freins sur jante, assurez-vous aussi d’avoir assez d’espace entre les étriers. Idem pour les garde-boue. Il n’y a aucun intérêt à porter des chaussures confortables si elles sont trop grandes.

image 27

Enfin, vous remarquerez peut-être que le sens de la marche est indiqué par une flèche sur les flancs de nombreux pneus. Si le pneu est lisse, sans sculptures, et/ou qu’il n’a pas d’indication, alors vous pouvez l’installer indifféremment dans une direction ou dans l’autre.

2 commentaires sur “Comment choisir les pneus de votre vélo de route”

  1. Avatar
    Domenico PALMISANO

    Vous mentionnez dans votre article: ASTUCE: Montez d’abord une chambre à air conventionnelle, gonflez le pneu jusqu’à ce que les tringles s’ajustent à la jante, laissez reposer quelques heures, dégonflez, retirez la chambre à air, installez la valve tubeless et le préventif et regonflez.

    Comment peut-on retirer la chambre à air sans avoir à démonter le pneu ? On retourne au point départ, on a besoin de beaucoup de pression pour installer correctement le pneu sur la jante. N’est-ce pas ?

    1. Siroko

      Oui, il faudrait démonter un des côtés du pneu pour retirer la chambre à air, mais ce système permet que les tringles s’ajustent plus facilement avec moins de pression. Nous l’avons fait avec une pompe à pied et ça marche. Ce n’est peut-être pas facile au début et ça requiert de la patience, mais c’est la meilleure solution si l’on n’a pas de machine à pression/compresseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Articles vedettes