bici cover

Siroko Sidney : comment tirer le meilleur parti de notre nouveau vélo fixie urbain Siroko

Le déplacement en ville a changé. De plus en plus cher, de plus en plus fatigant. Et en plus du temps passé en voiture ou dans les transports en commun, l’inflation guette, l’essence augmente, et les trajets au boulot ne font qu’en souffrir de plus en plus. Mais nous avons au moins appris quelque chose des dernières années : c’est qu’il existe un moyen rapide, bon marché, ludique et excellent pour la santé pour les déplacements quotidiens. Oui, nous parlons du vélo ! 

De plus en plus de gens décident d’enfourcher leur vélo en ville, et c’est une tendance que chez Siroko nous voulons embrasser avec notre vélo urbain Sidney. Il s’agit d’un vélo à une seule vitesse, convertible en fixie, pour vous offrir une façon simple et pratique de rouler au quotidien sans changer de vitesse. Nous vous présentons dans cet article les avantages des vélos fixie/à une seule vitesse. Et dans notre article du jour nous aimerions nous concentrer sur pourquoi c’est important de changer, comme s’y prendre, et sur ce qu’il vous faudra (en plus du vélo) pour arpenter la ville en toute sécurité.

LES RAISONS D’UTILISER VOTRE VÉLO EN VILLE

sidney fixie bike feed 05 estudio lifestyle v1

Trois raisons principales peuvent vous pousser à choisir de pédaler pour vos déplacements en ville :

Faire des économies

Tout particulièrement si vous passez de la voiture au vélo. En choisissant de pédaler pour aller au travail, à l’école et pour les petits trajets, vous pouvez économiser dans les 180 € par mois (en prenant en compte l’essence et l’usure des pneus sur 1000 km par mois pour le travail et les petits trajets).

Gagner du temps

De deux façons :

  1. Pour les courts trajets. Voyager en voiture en ville est synonyme de bouchons et de places de parking disputées. Le vélo est plus rapide et pratique, et, en vous permettant de choisir un itinéraire direct, il peut aussi surpasser les transports en commun.
  2. Le temps passé à pédaler joue le rôle d’exercice quotidien. Vous n’avez pas besoin de passer autant de temps à aller à la salle de sport pour rester en forme. Et vous y faites au passage l’économie d’un abonnement à la salle.
image 6

Améliorer votre santé et protéger l’environnement

L’OMS recommande un minimum de 150 minutes d’activité physique aérobique modérée par semaine, ou bien 75 minutes d’activité physique intense pour tout adulte entre 18 et 64 ans, pour limiter l’effet du sédentarisme et promouvoir un mode de vie plus sain. Rouler 30 minutes du lundi au vendredi pour aller au travail, à l’école ou pour le plaisir suffisent à atteindre ce minimum recommandé.

Cette étude de l’université d’Oxford estime qu’il suffirait que le citoyen moyen passe de la voiture au vélo un jour par semaine pour réduire les émissions de carbone de 67%. Plus de cyclistes se traduisent par moins de circulation et de pollution, et donc par une meilleure qualité de l’air en ville, une meilleure santé des habitants et des visiteurs, et donc par une réduction des dépenses de santé. Investir dans des infrastructures qui encouragent le vélo est donc investir dans la santé de tous.

LES RÈGLES POUR UTILISER VOTRE VÉLO EN VILLE

sidney fixie bike lateral total v1

La circulation en ville est intimidante, même pour les cyclistes expérimentés. Si vous n’avez jamais fait de vélo avant, commencez par l’utiliser pour travailler votre confiance. Pour les débutants, l’avantage du fixie tient dans sa simplicité : il suffit de pédaler et de freiner.

Pour travailler votre confiance à rouler en ville, commencez sur les voies cyclables ou dans une zone avec peu de circulation, et notamment le weekend. Apprenez à connaître votre (ou vos) trajet(s) pour bien en comprendre les dangers potentiels. Un conseil : il vaut parfois mieux faire un détour et rouler plus longtemps pour éviter les problèmes. Vous finirez par réaliser (du moins nous l’espérons !) que faire du vélo en ville est moins dangereux que ce que vous pouvez imaginer.

Cela dit, voici quatre conseils pour être un cycliste responsable :

Respectez le code de la route

Et nous voulons dire tout autant la signalisation qui s’applique à tous les véhicules que les régulations spéciales qui s’appliquent à la circulation à vélo.

Évitez les trottoirs

Certains pays vous autorisent à rouler sur les trottoirs, d’autres l’interdisent. Mais ce n’est pas qu’une question de code de la route : c’est aussi une question de sécurité, autant pour les cyclistes que pour les piétons.

Annoncez vos mouvements et équipez-vous d’une sonnette de vélo

Utiliser vos bras pour annoncer vos mouvements est essentiel. Une sonnette de vélo l’est tout autant, pour que les piétons et les autres cyclistes puissent vous entendre approcher.

N’utilisez pas votre téléphone ni d’écouteurs

En voiture, l’utilisation d’un téléphone ou de tout autre appareil peut distraire le conducteur et causer un accident. C’est la même chose à vélo. Concernant les écouteurs, certains pays les autorisent, mais en ville ils sont dangereux, car ils vous empêchent d’entendre ce qui se passe autour de vous.

L’ÉQUIPEMENT ESSENTIEL POUR ROULER EN VILLE

sidney fixie bike feed 04 estudio lifestyle v1

Il vous faudra pour rouler en ville certains voir tous les accessoires suivants. Tout dépend du type de trajet (long, moyen, court), de la météo et de vos circonstances personnelles.

Éclairages vélo

C’est tout important de voir que d’être vu. Choisissez des éclairages adaptés à votre besoin. Nous vous donnons des informations détaillées sur les différents types de lumières de vélo et quand les utiliser dans cet article.

Vêtements avec détails réfléchissants

Et surtout si vous allez rouler de nuit ou avec peu de luminosité (par exemple tôt le matin pour aller au travail ou à l’école). Si ce n’est pas le cas, alors un simple gilet de vélo coloré comme le Langkawi suffira à couvrir vos besoins. Vous pouvez aussi vous procurer des bandes élastiques réfléchissantes pour les avant-bras, les chevilles ou la taille. Elles sont très pratiques et faciles à trouver en ligne.

Casque de vélo

Selon l’endroit où vous vivez, le casque est obligatoire ou non. Jetez un œil à la loi locale ; à titre indicatif, le casque est en France obligatoire pour tous les enfants de moins de 12 ans. Mais en ville, il est recommandé pour tous !

Antivol

Tous les cyclistes urbains n’ont pas besoin d’un antivol. Si vous pouvez garder votre vélo dans un endroit bien sécurisé à la maison et au travail, alors vous pouvez vous en passer. Mais un antivol est obligatoire si vous devez laisser votre monture dans la rue. Et plus vous devez la laisser longtemps dans la rue, et plus il vous faut un bon antivol.

Garde-boue

La vie à Paris n’est pas la même qu’à Ibiza. La décision d’utiliser ou non des garde-boue dépendra donc de la région où vous roulez. Pour en savoir plus, nous vous disons tout des différents types de garde-boue dans cet article.

Trousse à outils basique

Démonte-pneu, chambres à air, une pompe et un dérive-chaîne constitueront l’essentiel de votre trousse à outils. La façon la plus simple de transporter tout ça est de caler vos outils dans un sac à dos ou dans le sac que vous utilisez d’habitude pour vous promener en ville. Un sac de selle est aussi une bonne option, si vous en possédez un facile à installer et à retirer.

Mais tous les outils du monde ne vous serviront à rien si vous ne savez pas réparer une crevaison. C’est plus ou moins tout ce qu’il vous faut savoir pour rouler avec un fixie comme le Sidney, conçu pour éviter la casse et réduire l’entretien au maximum.

QUELLE DISTANCE RESTE RAISONNABLE POUR FAIRE LE TRAJET AU TRAVAIL À VÉLO ?

sidney fixie bike frontal girada v1

Il n’y a pas de réponse universelle à cette question. Il vous faudra prendre en compte toute une série de facteurs : votre état de forme, votre expérience à vélo, vos circonstances personnelles, le type de trajet, le temps disponible pour le faire, le terrain, le climat de la région, les infrastructures en ville et dans les environs…

Un trajet de 8-10 km à vélo prend en moyenne 35 minutes, mais certains cyclistes iront plus vite car ils sont en forme, et d’autres, même en forme, prendront plus de temps à cause du terrain ou du manque d’infrastructures. Toutes les villes ne peuvent pas rivaliser avec Copenhague ou Amsterdam.

Votre expérience des déplacements urbains en voiture, en transports publics ou en marchant peut servir d’indication quant à la durée et les défis qui vous attendent si vous choisissez de faire le trajet à vélo. Une app aussi répandue que Google Maps vous permet de créer des trajets selon vos préférences et de trouver immédiatement une estimation de la distance et du temps nécessaire pour la parcourir. La prochaine étape est d’essayer, de commencer à rouler pour peut-être vous rendre compte que ce que vous pensiez impossible et dangereux est en fait très sûr et tout à fait faisable. C’est le moment de changer : grimpons en selle !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Articles vedettes