Que Porter en Hiver pour Protéger Votre Torse

Nous allons avec cet article vous donner nos recommandations pour protéger votre torse; c’est la zone qui produit la majorité de la chaleur corporelle, qui est ensuite redistribuée dans tout le corps par le flux sanguin. 

Ce n’est que récemment que la tradition de se protéger du froid ou de la pluie avec trois couches de vêtements a été remise en question. L’apparition de tissus double-fonction comme les tissus softshells permettent à un seul habit de combiner les deux fonctions jouées par les trois couches de vêtements du passé : la protection contre le vent et le froid ainsi que l'isolation thermique qui retient notre chaleur corporelle.

Ce nouvel habit multifonction, utilisé la plupart du temps en couche intermédiaire pour l’isolation, peut aussi être utilisé comme couche intérieure ou extérieure. De cette façon, il ne faut plus que deux vêtements pour nous protéger du froid, du vent, pour maintenir notre chaleur corporelle et pour évacuer la transpiration.

Nous allons malgré tout vous décrire en détail comment fonctionnent chacune de ces trois couches ainsi que vous donner quelques astuces pour vous aider à choisir la combinaison qui convient à vos besoins et au climat que vous affrontez.

LE SOUS-MAILLOT:

il va se charger d’évacuer la transpiration et de vous garder au sec.

Dans l’idéal, cette couche de base sera très serrée et ajustée comme une seconde peau. Les sous-maillots sont généralement conçus en fibres synthétiques ou en laine mérinos, un tissu naturel thermorégulant qui vous gardera au frais quand il fait chaud, et au chaud et au sec par temps froid. Vous pouvez choisir un sous-maillot à manches courtes, longues ou sans manche. Plus le tissu est épais, plus le sous-maillot est chaud et lourd. Faites attention : s’il est trop épais, il pourrait vous faire transpirer excessivement.

LA COUCHE INTERMÉDIAIRE:

Elle assure l’isolation thermique en repoussant le froid et en conservant la chaleur générée par votre corps.

C’est le vêtement le plus technique, car il doit atteindre un équilibre délicat : il doit à la fois être respirant et conserver la chaleur. Cette combinaison complexe est accomplie grâce à un tissu softshell trois couches. La couche extérieure vous protège du vent et des pluies légères (dans une certaine mesure ; ce n’est pas une veste imperméable). La couche intermédiaire compte sur une membrane pour prévenir l’infiltration d’air froid et l’empêcher d’atteindre votre corps. Enfin, la couche intérieure comporte une doublure thermorégulatrice qui vous garde au chaud.

Vous disposez d’une large gamme d’options pour ce vêtement : sans doublure, plus impérmeable, plus fin ou plus épais pour améliorer la protection contre le vent et le froid, etc. Chacun de ces habits est conçu pour une gamme de température spécifique, et pour des conditions météorologiques bien définies.

LA COUCHE EXTÉRIEURE:

Les gilets vélo coupe-vent vous protègent du vent, tandis que les vestes imperméables vous garderont au sec même sous la pluie.

Rappelez-vous que la plupart des gilets vélo coupe-vent ne vous protègent que d’une bruine légère, tandis que d’autres gilets plus techniques sont résistants à l’eau voire, comme les vestes de pluie, imperméables. C’est compliqué de vous assurer une couverture respirante avec un troisième habit s’il est imperméable, car il bloquera l’évaporation de la transpiration relâchée par les deux autres couches et bloquera l’humidité à l’intérieur. Vous ne devez donc utiliser de troisième vêtement que lorsque c’est nécessaire.


Quand vous choisissez la combinaison de vêtements de cyclisme qui vous convient le mieux, prenez en compte quatre fonctions principales : la protection, la respirabilité, le poids et le confort.

  • Tous les vêtements doivent vous protéger du froid et du vent tout en restant respirant pour éviter l’accumulation de transpiration. Si vos vêtements retiennent l’humidité et ne sèchent pas, vous risquez d’attraper froid. 
  • Le poids est un facteur important pour chacune de vos trois couches. Plus elles sont légères, mieux c’est, mais gardez à l’esprit qu’un vêtement léger veut dire du tissu plus léger, et donc moins de protection. Il faut trouver le bon équilibre.
  • Le confort est essentiel quand vous grimpez à vélo ! Chaque vêtement doit donc s’ajuster comme il faut à votre corps, mais aussi fonctionner en combinaison avec les autres. Peu importe que votre sous-maillot vous aille à la perfection si votre veste est trop large et laisse pénétrer l’air. Vos vêtements ne doivent pas non plus être trop serrés : le sang doit circuler normalement pour maintenir votre chaleur corporelle. Et si votre vêtement est trop serré, peu importe l’élasticité du tissu : vous serez gêné dans vos mouvements, et vous aurez plus de mal à manier votre vélo comme vous le souhaitez.

Enfin, tous les cyclistes sont différents. Même dans des conditions similaires,
une combinaison de vêtements qui fonctionne à la perfection pour un cycliste sera trop, ou pas assez, pour un autre. Votre collègue qui pousse toujours la climatisation quand bien même vous avez froid au bureau n’aura pas besoin d’autant de protection que vous. Nous sommes tous différents, et nos besoins changent en conséquence. En règle générale, il reste cependant préférable de risquer d’en faire trop plutôt que pas assez. Mieux vaut enlever une couche ou ouvrir un gilet plutôt que d’avoir froid.
← Volver al blog

También te puede interesar...