fotocromaticas 97d74af6 06d7 40c1 ae17 1739d737cd18

Est-ce que les lunettes photochromiques sont utiles pour les cyclistes?

Ne faisons pas durer le suspense: la réponse est oui, les lunettes photochromiques sont parfaites pour le cyclisme! Notre sport se fait dans des conditions très changeantes, du fait de l’imprévisibilité de la météo et du terrain. Dans ce contexte, la versatilité des lunettes photochromiques en fait un outil précieux. Répondons avec cet article à quelques questions fréquentes les concernant:

Les lunettes photochromiques, c’est quoi? Et comment ça marche?

Les verres des lunettes photochromiques s’éclaircissent ou s’assombrissent selon le niveau des radiations UV. Si le temps est très ensoleillé, les verres s’assombrissent ; par temps couvert, ils sont aussi clairs que possible. Mais que les verres soient sombres ou clairs, ils bloquent à la perfection les rayons UVA et UVB ; seule la quantité de lumière qui les traverse varie.

Pour y parvenir, les verres sont composés de molécules spéciales qui changent de structure lorsqu’elles sont exposées aux UV. Pour faire bref: une réaction chimique se produit dans laquelle le lien entre les atomes de carbone et d’oxygène de la molécule est brisé lorsqu’ils sont exposés aux rayons du soleil. Ce processus est réversible: une fois que les verres ne sont plus exposés, ils retournent à leur état originel. C’est la magie de la chimie! 

Combien de temps faut-il pour que les verres photochromiques réagissent ou changent de couleur?

Le temps de transition entre l’état le plus clair et l’état le plus foncé dépendra de la qualité des verres. Plus le changement est rapide, et meilleur est le verre. Les plus performants ne prennent qu’une minute environ, et les résultats peuvent varier selon les conditions de lumière. Pénétrer dans un tunnel n’est pas la même chose que de suivre un chemin où alternent ombre et lumière.

La transition peut aller plus ou moins vite, mais elle est toujours graduelle et jamais abrupte. Si on pense à tout ce qui peut arriver en une minute à vélo, alors on se dira que la transition est peut-être un peu longue. Mais la technologie moderne ne peut pas faire mieux. Et quoi qu’il arrive, les lunettes photochromiques offrent bien plus d’avantages que de défauts.

À quel point un verre photochromique est-il sombre?

Un verre photochromique n’est pas aussi sombre qu’un verre normal. Les verres classiques ont un ton noir profond qui cache les yeux et bloque davantage de lumière. Un verre photochromique est noir fumé, et il laisse voir les yeux.

Les meilleurs verres permettent plus de variations dans la transmission de la lumière visible (TLV, ou VLT de son acronyme anglais), avec une plage qui s’étend de la catégorie 0 à la catégorie 4 ; la catégorie 0 est celle qui autorise le maximum de lumière à passer, la catégorie 4 est celle qui en bloque le plus. Les verres photochromiques dans leur état quasiment clair permettent le passage de 43 à 80% de la lumière (catégorie 1), tandis que dans leur état le plus sombre, ils n’en laissent passer que de 8 à 18% (catégorie 3).

Quand utiliser des lunettes photochromiques?

Les amateurs de VTT sont ceux qui tireront le plus grand partie des avantages des lunettes photochromiques, car ils évoluent sur des terrains où les conditions peuvent changer radicalement en quelques minutes. Ils n’auront par exemple pas besoin d’enlever leurs lunettes en entrant dans une forêt peu éclairée, ce qui leur permet de ne pas perdre le contrôle du vélo tout en continuant de se protéger les yeux contre tout projectile ou insecte.  

Vous pouvez aussi utiliser des lunettes photochromiques sur la route ou en montagne si vous avez tendance à sortir très tôt ou très tard, quand il n’y a pas de soleil, ou si vous prévoyez de rentrer de nuit. Dans ces situations, les lunettes photochromiques sont bien meilleures, car vous n’avez pas besoin de les enlever. Et c’est bien connu: tous les insectes du monde n’attendent que la seconde où vous exposez vos yeux pour sévir!

Enfin, les lunettes photochromiques sont parfaites pour les journées nuageuses ou les moments où vous savez que le soleil ne poindra que très brièvement. Les verres photochromiques sont également utiles sous une pluie légère, car ils permettent de mieux voir qu’un verre classique. Pour les situations de très basse lumière ou de visibilité mauvaise, comme un brouillard, vous pouvez avoir recours à des verres photochromiques de couleurs différentes qui offrent une meilleure définition grâce à leur meilleur contraste, ce qui aide à soulager vos yeux.

Existe-t-il des lunettes photochromiques polarisées?

Oui, certains verres photochromiques haut de gamme sont également polarisés pour aider à lutter contre les reflets. Vous n’avez pas à chercher bien loin: notre collection Siroko vous propose une sélection de verres photochromiques polarisés.

Quels sont les désavantages des lunettes photochromiques?

Nous en avons déjà mentionné quelques-uns. Le premier, c’est que le changement n’est pas instantané ; il se peut que vous rentriez dans un tunnel, et d’ici à ce que vous en ressortez, que le verre n’ait pas eu le temps de beaucoup changer. Cependant, la situation serait la même avec des lunettes de soleil classiques. Et les verres photochromiques offrent une meilleure gamme de transmission de lumière. Et puis, les tunnels ont tendance à arriver en groupe!

Un autre problème, c’est que les verres photochromiques en plastique – faits de Triacétate de Cellulose (TAC) ou bien de Polycarbonate (PC) – perdent leurs propriétés avec le temps. Mais nous parlons d’un temps long, de 2 à 3 ans. Et soyons honnêtes: vous aurez déjà acheté une nouvelle paire d’ici à ce que les verres soient usés. Les verres photochromiques minéraux de leur côté ne perdront jamais leurs propriétés et durent donc toute la vie, mais ils sont plus lourds, beaucoup plus chers, plus fragiles, et généralement déconseillés pour le vélo.

Enfin, certains types de verres photochromiques ne marchent pas très bien sous des températures extrêmes, car certains de leurs composés sont thermochromiques en plus d’être photochromiques. Cela signifie qu’à une certaine température, le verre pourrait rester clair et ne pas s’assombrir, ou l’inverse. Mais ne vous inquiétez pas: nous parlons ici de températures très élevées ou vraiment très basses. Et puis, les verres photochromiques de haute qualité ne sont pas sensibles à la température, et fonctionnent à la perfection même dans des conditions extrêmes. 

Nous espérons que cet article aura répondu à toutes vos questions sur les verres photochromiques, et que vous aurez une idée plus précise de leur potentiel autant pour le VTT que pour le vélo de route.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Articles vedettes